Très bientôt sur Pujaut, à la Toussaint sur Dax mais aussi partout en France sur demande !

Aux parents qui connaissent la puissance de l’éducation positive, sans pour autant observer de réels changements avec leurs enfants :

Ceci est une invitation à me rejoindre pour un événement en présentiel - qui pourrait bien TOUT changer à votre vie de famille - lors duquel je vous montrerai personnellement comment…

“Passer d’une relation conflictuelle à une relation authentique et complice… Remplacer l’autorité par la coopération… Et renforcer l’estime et la confiance de vos enfants.”

Je vous écris avant tout en tant que maman.

Car en tant que parent, vous avez sans nul doute remarqué la même chose que moi :

Les situations conflictuelles sont quasiment toujours les mêmes :

Le moment d’aller au lit, de se brosser les dents, d'assumer ses responsabilités etc...

À chaque fois, vous y mettez la meilleure intention du monde, essayant d’être un bon parent : vous demandez gentiment une fois, deux fois, trois fois…

… vous faites de votre mieux pour garder votre calme, pour être patient…

mais vous sentez la colère monter en vous petit à petit…

… alors vous finissez toujours par craquer, vous énerver et crier.

Réaction que vous regrettez immédiatement : déjà, vous détestez crier, cela vous épuise.

Et puis, ce n’est absolument pas de cette manière que vous souhaitez éduquer vos enfants.

Alors vous culpabilisez énormément…

Mais c’est plus fort que vous.

Vous avez beau vous répéter un million de fois que cette fois vous ne crierez pas, vous retombez toujours dans ce même schéma.

Et ce n’est pas de votre faute : briser ce schéma est difficile. Même si vous êtes familier avec ces techniques alternatives issues de l’éducation positive…

… réussir à les appliquer dans le feu de l’action est une toute autre histoire !

Mais vous, vous ne voyez que les parents qui y arrivent, et culpabilisez donc encore plus de ne pas y arriver.

Parfois, vous allez même jusqu’à vous dire que vous êtes un mauvais parent…

Alors aujourd’hui, au travers de cette lettre, j’aimerais simplement vous rassurer et vous dire que tout ça est NORMAL.

En réalité, il y a deux raisons majeures à ça

1/ Même si vous connaissez certaines techniques alternatives, vous ne pourrez jamais les appliquer à chaud si vous ne les avez pas travaillées à froid avant

Je m’explique :

Dévorer des livres ou formations en ligne sur la parentalité positive, et espérer que cela améliore la situation avec vos enfants, c’est comme espérer devenir un excellent tennisman en lisant un livre “Réussir son revers”.

C’est impossible. Vous devez pratiquer.

Et PAS pendant le match, lorsque le stress est à son comble.

Vous devez perfectionner votre revers en amont, suffisamment de fois pour que cela deviennent un automatisme, même lorsque vos émotions sont de la partie.

Lorsqu’une dispute éclate avec votre enfant, c’est comme si vous étiez en plein milieu d’un match de tennis : il est trop tard pour pratiquer votre “revers”, vos émotions ont déjà pris le dessus alors vous faites ce que vous savez déjà faire : crier.

Pour assimiler et s’approprier ces nouvelles techniques, vous devez absolument vous entraîner à froid.

Ce n’est que comme ça que vous pourrez remplacer vos réactions actuelles par de nouveaux automatismes.

2/ Connaître ces techniques ne vous permet pas de comprendre ce qui est réellement en jeu lors de ces crises, aussi bien de votre côté, que de celui de votre enfant

Et sans compréhension profonde, vous êtes “condamné” à revivre ces mêmes scènes en boucle.

Car même si vous parvenez à mettre en place certains automatismes, la moindre “variante” par rapport au scénario auquel vous êtes habitué pourrait mettre à mal tous vos efforts, et vous faire retomber dans vos schémas traditionnels vite fait bien fait.

En revanche, une fois que vous comprenez ce qui est réellement en jeu lors de ces crises du quotidien, vous serez capable d’adapter votre réaction à toutes les situations possibles et inimaginables, et vous pourrez même trouver vos propres solutions !

Alors bien sûr, vous pouvez tenter de comprendre tout ça par vous même, et également vous entraîner par vous même…

C’est une solution longue et fastidieuse, mais c’est possible !

Maintenant, si vous souhaitez mettre un gros coup de turbo à ce processus, je vous encourage à participer au stage PARLER/ECOUTER que j’anime partout en France.

Ce stage comprend 6 ateliers pour les parents qui aide à améliorer la communication avec vos enfants et ainsi retrouver harmonie et sérénité dans votre quotidien en famille.

Les stages sont organisés sur 2 jours, ou pendant les vacances scolaires, pour un groupe de 10 personnes minimum (jusqu'à 14 personnes) sur demande partout en France.

Si vous habitez près de chez moi (entre Nîmes, Avignon et Orange), vous pouvez vous inscrire sur liste d'attente et me donner vos meilleures disponibilités (soirée, semaine, mercredi ou week-ends) en remplissant ce formulaire

Ces ateliers seront l’occasion parfaite de résoudre deux problèmes majeurs :

1/ Nous pourrons pratiquer ensemble à froid les techniques alternatives que je vais vous proposer afin qu’elles deviennent des réflexes.

2/ Je serai là pour vous expliquer en direct les mécanismes en jeu lorsqu’une dispute éclate avec votre enfant, et vous pourrez me poser toutes vos questions.

Atelier 1 : Aider les enfants au prises avec des sentiments pénibles

Votre enfant ne fait jamais rien dans le seul but de vous embêter. Lors d’une crise, l’enfant vit une frustration, une peine ou une détresse intense qu’il ne sait pas gérer…

Et ne pas comprendre ce qu’il se passe vraiment dans la tête de votre enfant peut être très frustrant et difficile à gérer pour vous aussi. C’est ce qui entraîne les situations conflictuelles.

À la fin de cet atelier : vous saurez comment repérer vos erreurs et les remplacer par des habiletés qui permettront à votre enfant de s’ouvrir et de parler dans ces moments difficiles, afin de régler la situation en douceur.

Atelier 2 : Susciter la coopération

Mettre la table, se brosser les dents, ranger ses jouets… autant de tâches du quotidien auxquelles il est difficile de faire participer ses enfants. Et c’est d’autant plus frustrant quand vous avez déjà essayé de plusieurs manières…


À la fin de cet atelier : vous saurez comment détecter vos erreurs et les remplacer par des habiletés qui encourageront votre enfant à coopérer quand vous leur demandez de faire quelque chose.

Atelier 3 : Remplacer la punition

Si vous êtes ici, c’est probablement que vous vous en êtes déjà rendu compte : l’obéissance obtenue à force de punition n’est pas efficace, l’enfant recommence ou devient de plus en plus agressif.


À la fin de cet atelier : vous saurez par quoi remplacer les punitions pour que votre enfant se prenne en main et se comporte mieux de lui-même.

Atelier 4 : Encourager l’autonomie

Sans le savoir, ou sans le vouloir, nous posons quotidiennement des gestes qui empêchent nos enfants de devenir de plus en plus autonomes.


À la fin de cet atelier : vous saurez comment les aider à développer leur potentiel et favoriser leur autonomie.

Atelier 5 : Compliment et estime de soi

Il existe un lien très étroit entre les compliments que nous donnons à nos enfants et le développement de leur estime d'eux-mêmes.

À la fin de cet atelier : vous saurez comment complimenter votre enfant pour qu’il se sente de plus en plus compétent et gagne confiance en lui.

Atelier 6 : Aider les enfants à cesser de jouer des rôles

L'enfant qui est têtu, mauvais perdant, timide, paresseux, maladroit… peut en arriver à s’enfermer dans cette étiquette et à ne se voir que de la sorte.

À la fin de cet atelier : vous saurez comment l'aider à sortir de cette étiquette et changer ces comportements qui entraînent toutes sortes de difficultés, non seulement pour lui-même mais aussi pour les personnes de son entourage.

Que disent les parents qui ont déjà participé à ses stages ?

Témoignages des participants aux ateliers Parler pour que les Enfants écoutent sur Avignon (84)

Chaque parent qui participe aux ateliers vit une aventure personnelle intense.

Chaque atelier apporte de fortes prises de conscience et il sait quoi faire en rentrant à la maison.

C'est aussi une aventure humaine qui apporte son lot d'émotions et qui permet de grandir intérieurement.

Amandine,  maman de 2 enfants

Amandine était une des premières participantes à mes stages, j'adore l'entendre me dire combien les effets bénéfiques sont encore visibles 2 ans après ! Cela me conforte dans l'idée que ce n'est pas "juste" un truc qui fait du bien.

Clara, participante parisienne.
Clothilde, participante lyonnaise.
Maman de 4 enfants et adolescents ! 

Quand cette maman s'est inscrite à mon stage, j'ai eu quelques sueurs froides : 4 enfants entre 9 et 16 ans...

Et au final, de très belles choses ont pu se transformer, s'adoucir et s'améliorer. 

Combien coûte le stage ?

le tarif ne doit pas être un frein appelez-moi pour en discuter !

Tarif 

Les 6 ateliers 

Parler pour que les enfants ecoutent

400€/personne*

600€/couple*

0€ Organisatrice 

Inclus dans l'offre

  • 6 ateliers de 2 heures
  • 1 résumé en pdf de chaque session
  • Accès à la formatrice pendant le temps des repas et entre les ateliers.
  • 1 cahier d'exercices obligatoire et 2 livres (en fonction de l'âge de vos enfants et de vos besoins)
  • * l'argent de doit pas être un frein, contactez-moi si besoin.

Inscriptions ouvertes pour le prochain stage Intensif sur Pujaut 30130 (entre Nîmes, Avignon et Orange)

Samedi 8 Octobre et Samedi 12 Novembre, de 9h30 à 17h30

Pour réservez votre place, contactez-moi au 06 46 06 84 72

faq

Puis-je m'inscrire quel que soit l'âge de mon enfant ?

Ce stage s’adresse aux parents d’enfants de 3 ans à 16 ans.

Les parents d'adolescents qui participent auront leurs propres exercices, indépendants pour coller à leur réalité.

Dès la naissance, certaines habiletés peuvent déjà être mises en pratique. 

D’autres ne pourront être utilisées que lorsque les enfants s’exprimeront avec le langage oral.

Est-ce que ça marche même si mon conjoint ne fait pas le stage ?

Il est certain que la participation des deux parents au stage sera fortement bénéfique pour les enfants qui entendront le même langage, et pour les parents qui pourront se soutenir l’un l’autre.

La participation d’un seul parent n’est toutefois pas un obstacle à l’utilisation et à l’efficacité de l’approche chez vous.

Et même si votre conjoint n’est pas dans la même démarche que vous, votre nouvelle façon de faire et les résultats que vous obtiendrez parleront d’eux-mêmes.

Que faire si je n’ai pas assez d’argent ?

Le paiement en plusieurs fois est possible, parlez-en avec moi avant de réserver votre atelier.

Vous avez aussi la possibilité de vous procurer les livres et d’avancer seul chez vous.

Ça ne marchera pas pour moi !

C’est vrai, parfois, on est tellement englué dans nos problèmes qu'on finit par se convaincre qu'il n'y a aucune issue pour nous, qu'il ne nous reste plus qu'à subir les mauvais moments et se réjouir des bons.

Les participants aux ateliers sont très souvent étonnés des changements qui surviennent.

Mais ceci dit, si vous n'y croyez vraiment pas, vous avez raison de ne pas vous engager sur ce chemin. Vous seriez forcément déçu et ce n’est pas le but !

Ai-je vraiment besoin de ce stage ?

Comment déterminer le besoin de participer à un cycle d'atelier de l'approche Faber et Mazlish ?

Un excellent critère est l'écart qui se trouve entre l'attitude que vous avez avec vos enfants et celle que vous aimeriez avoir.

Plus l'écart est important, plus le cycle d'ateliers vous sera bénéfique.

Pourquoi cela ? Parce qu'une grande partie de cet écart est liée à notre grande difficulté à parler VRAIMENT de nos besoins avec nos enfants.

Nous leur disons “tu es encore en train de traîner” quand nous voudrions qu’ils deviennent plus autonomes en s'habillant seuls.

Nous leur disons “ce que tu peux être maladroit” quand nous voudrions qu’ils réparent leur “bêtises”.

Comment faire pour que j'anime un cycle Parler pour que les Enfants écoutent, écouter pour que les enfants Parlent ?

  1. 1
    Réunissez un groupe de minimum 10 personnes qui sont intéressées par le cycle et disponible sur un week-end en semaine paire ou sur 2 samedis ou 2 dimanches ou 1 samedi et 1 autre dimanche...
  2. 2
    Contactez-moi par mail à lvcm@margaux-michiels.fr en indiquant le lieu où vous souhaitez faire la formation, le nombre de personnes et un week-end de disponibilité (sur une semaine paire)  
  3. 3
    Lorsque nous validons la date du cycle intensif, j'envoie le lien de paiement à tous les participants et je m'occupe de commander les cahiers et les livres.

Vous avez des questions ? N'hésitez pas !

Et aussi au 06 46 06 84 72

>
Success message!
Warning message!
Error message!